Les pharmaciens qui refusaient de vendre des préservatifs suspendus

C’est l’administratrice du planning familial de Gironde qui a annoncé cette décision prise par le conseil de l’ordre des pharmaciens. Pour des raisons religieuse il avait décidé de ne pas vendre de préservatifs. En janvier, deux clients de l’officine avait contacté le conseil de l’ordre afin de dénoncer les pratique de ce commerçant alors que les préservatifs étaient prescrits par une ordonnance médicale. Quelques temps après il avait refusé de fournir un stérilet à une autre cliente. Il sera donc finalement suspendu le temps de réfléchir à la cohabitation possible entre sa profession et ses convictions religieuses.

Pharmacy Sign

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s